Created by potrace 1.16, written by Peter Selinger 2001-2019

Eliott DELMOURE Ostéopathe

Le cerveau est-il un autre muscle de sportifs ?

Plusieurs expériences scientifiques ont démontré que la préparation mentale permettait d’améliorer les performances sportives en complément de l’entrainement physique. Afin de rester dans le domaine de la vie de tous les jours, nous allons chercher comment mettre en place des séances de préparation mentales, et quels en serait les bénéfices.

Comment pouvons-nous l’utiliser ? Quels en sont les intérêts ?

La préparation mentale se fait en utilisant des outils comme l’imagerie mentale, où l’on vient simuler mentalement le geste technique et anticiper les perturbations possibles.

Les intérêts de la préparation mentale :

  • Motivation
  • Régulation de l’anxiété
  • Apprentissage et mémorisation d’un geste
  • Blessure / Rééducation.

La préparation mentale va permettre de se focaliser sur la performance physique et de mieux dissocier le travail mental de l’effort physique.

L’exemple le plus visible se retrouve chez les sportifs en début de compétition avec un casque audio, qui va permettre de diminuer la perception de l’effort.

L’Effort commence dans le cerveau et se termine dans le cerveau.

Les inconvénients sont que le travail mental est un travail abstrait qui semble dénué d’intérêt aux yeux de la majorité des sportifs et ces exercices sont seulement pratiqués par un faible pourcentage.

On donne généralement la priorité au travail physique car ce travail est primordial pour la performance sportive. Mais on peut ajouter un travail de préparation mental en complément du travail physique et les performances n’en seront que meilleures.

Autres articles

prenons ensemble soin de votre équilibre